Carnet de route

On ne restera pas sur un échec météo...

Le 01/09/2013 par olivier Juaneda

Au programme du weekend du 31-1er septembre, grandes voies dans les Ecrins avec nuit au refuge du Promontoire.

Petit flash-back: avec Michaël, on devait faire la traversée des arêtes de la Meije (avec bivouac au glacier carré) fin juillet, mais la neige s'est invitée dans la nuit et on est piteusement descendu à La Bérarde, se disant que ce n'était que partie remise... à ce weekend! Petit changement de programme qui a enchanté les inscrits, Mathieu et Florian. On reste sur le plan bivouac, mais l'horaire tardif d'arrivée à La Grave, la montée des Enfetchores et la descente au refuge qui prennent du temps nous incitent à rester au refuge pour la nuit... On retrouve en plus une cordée d'anciens dijonnais (je vous rassure, c'était prévu), Benjamin l'ami avignonnais et Julien, le nouvel expatrié des Hautes-Alpes (et si on l'avait oublié il avait un superbe autocollant Hautes-Alpes sur son casque... on s'est promis d'en mettre un de la Côte d'Or sur les nôtres, y a pas de raison!!).

On quitte le refuge vers 4h45 pour se confronter aux célèbres pas de cette traversée... Le pas du crapaud est sauté aisément, on remonte le couloir Duhamel avec le lever du jour, la dalle Castelnau nous plonge dans l'ambiance aérienne de la montée au Grand Pic de la Meije. Après avoir enjambé le dos d'âne, refougné dans la dalle des autrichiens (qui n'en a que le nom, c'est une belle fissure!) et délicatement franchi le pas du chat, nous chaussons les crampons pour traverser le glacier carré. Reprise de l'escalade pour le sommet du Grand Pic, avec le passage du cheval rouge (à califourchon sur l'arête) et le chapeau du capucin pour enfin arriver au sommet, après 6h d'escalade...

Petit repos et on entame une autre course, mixte et glaciaire cette fois pour traverser les arêtes jusqu'au Doigt de Dieu. Des rappels, de l'escalade en crampons, une remontée de goulotte en glace vive, encore des rappels, encore des arêtes en mixte, bref que du bonheur dans une superbe ambiance. La fatigue se fait un peu sentir, encore un rappel et nous sommes sur le glacier du Tabuchet. Les difficultés techniques sont terminées, il ne reste plus qu'à descendre retrouver la voiture et la civilisation, chose que nous ferons vers 22h30... après 17h de course!

Un grand merci à Florian et Mathieu qui ont tenu la distance, à Micha toujours partant, à Benjamin et Julien d'être venus de si loin pour nous retrouver (les veinards, ils étaient couchés plus tôt que nous dimanche soir...), aux gardiens du promontoire qui ne snobent pas les "hors sac", qui offrent le punch en apéro (même à nous avec nos réchauds!) et qui nous trouvent de la place pour dormir, enfin de vrais gardiens de refuge, encore merci!(leur site: http://www.refugedupromontoire.com/en-direct/, il y a même une photo de nous, la classe...).







CLUB ALPIN FRANCAIS DIJON
5 RUE CAPORAL BROISSANT
21000  DIJON
Contactez-nous
Tél. 03 80 43 86 02
Agenda