Carnet de route

Grande voie dans les Aravis

Le 22/07/2014 par Delareux Thibaut

Un week-end de quatre jours, une fenêtre météo pour deux au moins, trois "varapeurs à mains nus" motivés ; voici l'histoire des deux Olivier et de Thibaut qui font de la grande voie dans les Aravis.

 

Cela fait déjà une quinzaine de jours que j'ai repéré ces 4 jours disponibles dans mon agenda et que j'ai sollicité mon ami Olivier (ancien Cafiste dijonnais, parti trainer en Ardèche cette année) pour aller faire de la grande voie.

Il est plein de projets et d'envies et nous choisissons les Aravis (à peu près entre Dijon et l'Ardèche) pour nous rejoindre. La météo semble très clémente vendredi et samedi, un peu moins dimanche et lundi! On verra bien.

Un autre Olivier (alpiniste très connu sur la place dijonnaise) à qui je parle du projet est intéressé pour se joindre à nous et va nous apporter son aide et son expérience pour le choix des voies et les merguez!! Nous choisissons la voie Pollet-Villard dans l'Aiguille Noire de Tardevant pour le vendredi  car elle sera à l'ombre et nous permettra d'éviter les grosses chaleurs de l'après-midi et L'oiseau de feu dans La Mamule pour le samedi.


 

Vendredi : 7h à Dijon, 10h30 à La Clusaz, arrivée d'Olivier à 12h30 sur le parking des Confins, 14h30 nous sommes au pied de la voie Pollet-Villard.

Cette voie cotée TD+ est très agréable sur un rocher parfait, très compact et très bien équipée. Nous apprécions l'ombre (Merci Olivier J.) et (l'autre) Olivier libère (facilement) les deux longueurs un peu plus difficiles, un pas de 6b+ et un pas de 7a suite à un bloc détaché.

La descente nous aura finalement posé plus de problème que la montée car nous nous trompons dans le dernier rappel. Nous arrivons aux voitures à 22h30 et partageons un super repas "à la bonne franquette" avant de nous glisser dans nos duvets pour une nuit à la belle étoile. Le ciel est magnifique.


 

Samedi : réveil à 6h, départ à 7h, pied de la voie à 8h30 : L'Oiseau de feu côtée ED, 10 (ou 12) longueurs entre le 6a et le 6c+, 6c obligatoire.

Nous ne sommes pas les premiers, une cordée de trois suissesses nous précède et est déjà dans la première longueur. Nous en profitons pour apprendre quelques expressions suisses : " Je me dors dessus!! " restera la plus cocasse.

A 9h30, après avoir laissé un peu de distance aux suisses nous attaquons la voie. Dès la première longueur nous comprenons que nous n'allons pas nous ennuyer!! Olivier J. qui ressent une douleur au bras nous demande de le redescendre, il ne préfère pas forcer et risquer de se faire encore plus mal.

La météo est un peu plus instable que la veille et quelques gouttes nous accompagnent mais rien de sérieux.

L'escalade est vraiment magnifique : rocher parfait, difficultés très bien protégées. C'est assez long mais très varié, impossible de se lasser. Aucun problème pour mon partenaire de cordée qui me signale les pas et m'aide quand je le rejoins.

Olivier J. qui se balade dans le coin nous fait régulièrement des points météo par téléphone pour nous indiquer que l'on peut continuer. Nous survolons les difficultés de L'oiseau de feu ! mais décidons de ne pas faire les deux dernières longueurs (optionnelles) à cause d'une averse plus importante.

La descente à pied dans des vires herbeuses et des pierriers est assez délicate et un rappel de 50 m nous ramène au sol dans un autre pierrier! Nous sommes au parking vers 18h où nous retrouvons Olivier (J. pour ceux qui suivent). 

Le mauvais temps pour les deux prochains jours est confirmé et c'est après une bonne bière et une raclette que nous nous quittons. Arrivée à Dijon à 0h30.

 

Deux jours très réussis.

 







CLUB ALPIN FRANCAIS DIJON
5 RUE CAPORAL BROISSANT
21000  DIJON
Contactez-nous
Tél. 03 80 43 86 02

Lien Facebook

image Plus d'infos
Agenda