Carnet de route

Alpinisme et rencontres...

Le 15/09/2014 par olivier Juaneda

Après l'arête Ouest de la dent de Tsalion et l'aiguille de la Tsa il y a 15 jours, retour en Suisse pour profiter au mieux de ce mois de septembre ensoleillé. Après quelques hésitations sur le choix de la course, on se dirige vers Emosson, son barrage et ses arêtes "gneisseuses". L'idée était d'éviter de se mêler à la foule alpinistique de Chamonix, tout en restant dans ce massif.

Florian nous trouve une voie pour le samedi, "cacao girls" à Gietroz. Grimpe agréable au soleil avec vue sur le mont Blanc, partage avec deux grimpeuses suisse que nous aiderons à passer les longueurs du haut, un peu plus dures. En retour, elles nous éviterons 1h de descente en nous ramenant en voiture à notre point de départ... .

Soirée à Emosson où nous discutons avec les filles du GFHM (groupe féminin de haute montagne) du CAF Rhône-Alpes. On décide de s'autoproclamer, dans un souci de légitimité alpine, le GMP (groupe masculin de plaine): on a la dénomination qu'on peut... .

On révise notre géographie du massif du Mont Blanc en admirant le superbe lever de soleil. L'approche est aisée tant que l'on est sur le sentier de rando! Après ça se corse un peu, on sort notre flair, on "sent" le terrain et de vires en croupes herbeuses on arrive au pied de la face. Après cette introduction qui vous laissait, amis lecteurs, pleins de questionnement, je me dois de vous révéler l'objectif du jour: la traversée des Perrons de Vallorcine Ouest-Est (à l'inverse de la traversée classique). Cela dit, il me faut reprendre ce récit et pour nous rejoindre la porte Vouilloz, début de la traversée, par une longueur de grimpe puis trouver (encore!) son chemin dans ce socle rempli de vires. Objectif: prendre la bonne! On croise un bouquetin en solo sans corde ni baudrier, facile le bestiau!

Le rocher est compact à souhait, on passe sur l'arête, le soleil nous réchauffe, le panorama est somptueux, ça sent la belle journée. On hésite visuellement entre regarder au Nord, lac d'Emosson, tour Sallières, mont Ruan, pointe de la Finive, ou en prendre pleins les yeux en tournant la tête, panorama de la pointe d'Orny au mont Blanc, on en oublierai presque de grimper... . On récupère en chemin le paquet de sangles que le GFHM a oublié sur l'arête la veille (on est vraiment gentil...), on s'enfile dans une cheminée, escalade un dièdre, chevauche le fil du sommet des grands Perrons et le moment parfait arrive: un gypaète barbu nous survole, nous frôle, joue avec l'arête, nous ignore superbement. Sentiment de plénitude.

Le retour au barrage se fera avec pleins de belles images. Pour finir notre weekend, on prendra des randonneurs suisses en stop que l'on ramènera jusqu'à Martigny: on vous l'avait dit qu'on était gentil!







CLUB ALPIN FRANCAIS DIJON
5 RUE CAPORAL BROISSANT
21000  DIJON
Contactez-nous
Tél. 03 80 43 86 02

Lien Facebook

image Plus d'infos
Agenda