Carnet de route

Recette de l'Escalade pour tous dans les gorges de la Jonte

Le 03/11/2014 par Philippe ducrot

Ingrédients :

  • un site : la Jonte, 100 à 150m de calcaire joliment sculpté, des voies sans patine de 1 à 5 longueurs, presque toutes belles, du 5a au 9z (!!).
  • un gîte : Montbuisson à Saint-Pierre les Tripiers, sur le Causse Méjean. Construction neuve, matériaux de qualité, de l'espace, bien équipé, à un prix imbattable.
  • une météo idéale : même pas un vrai jour de mauvais temps pour se reposer les doigts...
  •  12 grimpeurs, label CAF Dijon de préférence.
  • quelques vautours de belle taille.

Recette : se lever vers 7h chaque matin, afin de profiter d'une grande journée. Petit déj' en douceur, faire les cordées, choisir ses voies, préparer son matériel. Départ, petite route ou grande route suivant l'humeur. Choisir son parking en fonction des voies. Gravir péniblement la pente sous les parois, et gagner le pied des voies. Première longueur à froid, râler abondamment sur les points trop loin et les prises trop petites. Accueillir avec bonheur le soleil au premier relais, puis gravir les autres longueurs. Un joli vol épicera durablement le plat.

Arrivé en haut, descendre en rappel, que l'on n'évitera pas toujours de coincer, ou à pied si l'on dispose de ses baskets, et d'un itinéraire ad hoc.

Casse-crouter ensuite tranquillement, et envisager mollement la deuxième voie. Il fait chaud et vous inclinez plutôt pour une sieste, mais il faut y aller quand même (vous n'êtes pas en vacances chez votre mémé).

Il fait en général très chaud dans la première longueur. Accueillir avec bonheur le petit air frais au premier relais, puis gravir le reste de la voie, chaque nouvelle longueur étant plus savoureuse que la précédente. Profiter du coucher de soleil, et prendre conscience de l'urgence de descendre si vous ne voulez pas regagner votre véhicule de nuit. Une frontale pourra rassurer. De retour au camion, constater que le groupe n'est pas au complet. Lever les yeux pour apercevoir deux lumières tout en haut. Préparer vous à une longue attente...

Regagner le gîte de nuit, et préparer alors le repas. Une tartiflette sera toujours appréciée, surtout par les plus alsaciens.

Rejoindre son duvet, et finir la journée dans les bras de Morphée, à défaut d'autre compagnie.

Conseils utiles : n'hésitez pas à saupoudrer régulièrement d'un zeste de bonne humeur, sous forme de charades, rébus et blagues plus ou moins salées, d'un soupçon de discussions pimentées sur l'escalade, mais pas que... et d'une petite dose de vélo de montagne bien relevée.

Dégustez de préférence fin octobre, avec les vautours que l'on aura au préalable laissé planer au soleil, puis regagner Dijon pour une meilleure digestion.

Bon appétit.







CLUB ALPIN FRANCAIS DIJON
5 RUE CAPORAL BROISSANT
21000  DIJON
Contactez-nous
Tél. 03 80 43 86 02

Lien Facebook

image Plus d'infos
Agenda