Carnet de route

MONTMIRAIL et VENTOUX

Le 18/10/2014 par Evelyne Dymarski

 

 

Affluence pour ce weekend au Ventoux. Patrice ne peut gérer à lui tout seul toute une tribu de Cafistes donc il décide de limiter à 13 le nombre.

13 parce que ça porte bonheur et 13 parce que c’est le nombre de couchage à la ferme du désert !!

Les 5 derniers inscrits nous pardonneront de les avoir laissé faire du lèche vitrine à Dijon ….

Devons-nous comprendre qu’il manque des encadrants ? Avis aux amateurs ! Vu l’ardeur que Patrice développe pour organiser nos sorties, ce doit être hyper enrichissant de faire découvrir de beaux endroits tel que les dentelles de Montmirail ou nous sommes allés le samedi.

Accueilli par un grand soleil, elles ne furent que plus jolies. Rando par de petites sentes nous conduisant parfois aux pieds de falaises où quelques grimpeuses légèrement vêtues ont fait  l’admiration de la gente masculine du groupe …

Beau site ! Vraiment .On arrive à l’entrée de la chambre du Turc. En fait peut-on vraiment y accéder ?

Aurait-on l’idée de s’y engouffrer si le topo ne nous confirmait pas ce passage ? Allez, on y va , on enfile la tête, puis on se contorsionne de façon à dérouler le corps tel une chenille pour avoir l’agréable surprise de déboucher au sommet .Très belle vue, un autochtone nous raconte l’histoire de la chambre du Turc .

Retour aux voitures et direction Sablet où les amis de Nathalie nous attendent pour la visite de la cave des Gravillas. Bernard nous fait partager la passion de son métier. Les questions fusent. S‘ensuit une dégustation des crus des côtes du Rhône, servie par les charmantes Marie et Juliette.

Après quelques menus emplettes, nous remercions chaleureusement Bernard, Anne Catherine et leurs 2 filles pour l’accueil chaleureux qu’ils nous ont réservés.

Nous arrivons le soir à la ferme du Désert, où nous sommes en autonomie.

L’énorme gamelle de potée mijotée à Dijon remporte un franc succès.

Le lendemain, après un déjeuner copieux mêlant le pain, le gros ¨ restant ¨ de fromage et de gâteaux de la veille, personne n’aura d’excuses pour ne pas gravir le Ventoux allègrement.

Patrice nous le fait attaquer par la face Nord, et les grands zigs et zags nous font oublier le dénivelé.

En teeshirt au Ventoux, pas un souffle de vent, grand ciel bleu, que demander de plus ??

On savoure tous ce sommet mythique et cette vue imprenable.

Super les beaux weekends ensoleillés d’octobre !!!







CLUB ALPIN FRANCAIS DIJON
5 RUE CAPORAL BROISSANT
21000  DIJON
Contactez-nous
Tél. 03 80 43 86 02

Lien Facebook

image Plus d'infos
Agenda