Carnet de route

La vallée du Büesch Juin 2016

Le 01/06/2016 par Nicole Chaudouet

La Vallée du Büesch se trouve au sud du massif alpin dans le département des Hautes Alpes. C’est là, tout près de la petite ville de Serres, que notre groupe se retrouve pour 6 jours de découvertes dans ce pays de moyenne montagne, sous la houlette expérimentée de Claude, notre chef de route.

Première bonne surprise : l’installation au gîte, ancien moulin restauré, niché dans un cadre enchanteur et offrant espace, confort et chaleur humaine aux bienheureux randonneurs et cyclistes de passage.

Le temps semblant montrer sa bonne humeur, nous voilà partis pour l’ascension du Rocher Beaumont à 1545 m, un des plus célèbres belvédères sur le pays du Büesch : belle vue sur les versants voisins couverts de genêts, chemin escarpé sur les crêtes de l’Eyglière (personnes sujettes au vertige s’abstenir !), ascension du Rocher et magnifique panorama à 360° sur toute la région.

Le lendemain, nous explorons les superbes gorges calcaires de la Méouge avec son Pont Roman à 3 arches, ses énormes blocs de rocher, ses vasques naturelles, ses plages de galets polis et ses cascades. Quelques passages délicats donnent du fil à retordre à certains, mais rien ne résiste à notre groupe de randonneurs chevronnés.

Au programme du mercredi : le Bonnet Rouge (ne pas confondre avec le bonnet du Commandant Cousteau !), à 1645 m. Départ d’un village où deux chiens qui s’ennuyaient dans leur jardin, ont cédé à la tentation de nous emboîter le pas que nous avions fort motivé. Montée au milieu d’une flore abondante et des odeurs enivrantes de thym, de lavande et autres fleurs du printemps.

La pluie de la nuit suivante et l’orage qui a grondé le matin nous ont dissuadés d’entreprendre une grande virée. Nous avons donc fait connaissance avec le marché de Laragne et ses produits du terroir. En fin de journée, des fourmillements dans les jambes nous ont conduits sur la crête au-dessus de Serres pour une balade un peu humide mais bien agréable.

Vendredi, nous nous levons avec le soleil et partons pour les hauteurs de la montagne qui surplombe le gîte, le Revuaire à 1306 m.  Paysages de « roubines » ou « dos d’éléphant » (érosion de terres noires), traversées de forêts bucoliques et arrivée sur les crêtes aux mille fleurs odorantes. La descente se termine par les fraîches gorges du Riou et son petit pont de pierre.

Cette semaine enchanteresse nous laissera le souvenir inoubliable d’un séjour réussi à tous points de vue : magnifiques paysages d’une région peu connue, temps agréable, gîte très accueillant et ambiance très conviviale du groupe animé et emmené par notre ami Claude.







CLUB ALPIN FRANCAIS DIJON
5 RUE CAPORAL BROISSANT
21000  DIJON
Contactez-nous
Tél. 03 80 43 86 02

Lien Facebook

image Plus d'infos
Agenda