Carnet de route

Sortie spéléo à la Combe aux Prêtres

Le 14/01/2017 par Collectif...

Participants : Marie, Patrick (Soso), Olivier, Eugénie, Christian, Alice, Etienne, Sarah, Didier, Christophe, Valérie, Nathalie.

 

C'est par un frisquet matin de janvier (le 14 pour être précis) que nous nous rendîmes à la Combe aux Prêtres pour initier 6 cafistes aux joies de l'exploration souterraine.

Départ 8h15 de Dijon. En chemin, Sarah et moi retrouvons nos camarades d'expédition, qui roulent au pas sur la route enneigée menant à Francheville.

Nous saluons nos amis (Soso, Marie, Christian, Didier, Olivier et Eugénie) et faisons la connaissance des initiés : Alice, Valérie, Christophe et Nathalie. Marie reçoit alors un coup de fil nous informant que les deux derniers initiés ne seront finalement pas de la partie.

Tandis que certains, prévoyants, avaient pris soin de mettre leur sous-combinaison chez eux bien au chaud, d'autres commencent à se déshabiller dans la neige.

Pendant que Marie explique comment s'équiper et à quoi sert tout cet attirail (longe, poignée, pédale, croll, torse, j'en passe et des meilleurs...), c'est avec deux mains surgelées que je m'élance à la suite d'Olivier dans le trou, histoire de retrouver un peu de chaleur. Olivier équipe la main courante et le grand puits et moi le petit, afin de gagner du temps à la remontée.

S'ensuit alors la descente du groupe complet, surveillée par les plus expérimentés. Une fois cette formalité accomplie, nous rejoignons la rivière (assez basse, 20 cm à l'échelle limnimétrique). Dès la première immersion dans la rivière (jusqu'à la taille, pas plus), des petits cris aigües se font entendre dans la troupe. Non ce n'est pas l'apparition de George Clooney, mais seulement l'eau froide qui fait cet effet là. Après le passage de la chatière (boyau étroit dans lequel coule un petit ruisseau), nous obliquons vers le réseau Nord. Le début de la sortie ressemble à une visite guidée, avec des explications des spéléos sur la formation des concrétions, des figures d'érosion ou des remplissages sédimentaires...

Nous arrivons à la trémie désobstruée par le haut, équipée avec de nouvelles cordes depuis le rassemblement CAF 2016, puis j'équipe le petit bout de puits pour redescendre derrière. De l'autre côté, nous retrouvons le plancher massif, des galeries plus larges et très propres. De belles marmites jalonnent notre parcours.

Nous arrivons enfin au niveau de l'affluent du lavoir, qui est barré par un siphon. Personne n'étant motivé pour la baignade, nous n'irons pas nous promener dans la galerie, le siphon étant largement amorcé.

Demi-tour donc. Le retour se fait sans encombre. On mange un morceau (il est près de 14h) juste avant l'entrée de la chatière. Nous faisons un petit bout de chemin dans l'autre sens pour nous réchauffer avant le passage de la chatière, puis nous nous remettons à 4 pattes dans l'eau.

Après avoir regagné la base des puits, nous nous mettons en place pour encadrer la remontée. Les dernières à partir (notamment Valérie) auront bien le temps de se refroidir avant d'entamer à leur tour leur remontée.

Sarah et moi déséquipons les puits et c'est sous un fugace soleil que nous ressortons, vers 16h30. La neige est toujours bien présente et nous nous changeons de nouveau dans un froid de canard. Après avoir partagé un thé et une part de pain d'épice maison (merci Didier), nous repartons chacun de notre côté (en vérifiant que le camion de Soso arrive à suivre sur les routes qui commencent à être glissantes).

Ce fut une sortie agréable, qui a plu à tout le monde, avec en prime de beaux paysages enneigés à la sortie du trou. Merci à tous.







CLUB ALPIN FRANCAIS DIJON
5 RUE CAPORAL BROISSANT
21000  DIJON
Contactez-nous
Tél. 03 80 43 86 02

Lien Facebook

image Plus d'infos
Agenda