Carnet de route

Tu as sorti la poubelle ?

Le 11/09/2017 par François B

Cette année du 1 au 15 Août et pour la sixième année consécutive le camp international spéléo « éco-sportif » a été organisé au Gouffre Berger. Beau succès puisque ce n’est pas moins de 280 participants qui se sont donnés rendez-vous sur le plateau du Vercors pour s’adonner à leur activité favorite et participer à la dépollution du gouffre Berger. Camp international en effet car des participants de multiples nationalités étaient présents, Français, Belges, Luxembourgeois, Suisses, Espagnols, Slovaques, Hongrois, Polonais, Irlandais, Allemands, Anglais, Italiens mais aussi Américains et résidants des Emirats Arabes Unis. 8 cafistes côte d’oriens sont venus contribuer à l’opération de nettoyage et explorer ce gouffre mythique et historique.

 

Le gouffre Berger, un gouffre mythique

La première entrée est découverte le 24 mai 1953 par le spéléologue Joseph Berger et son expédition.

En octobre 1953, les explorateurs créent le club des Spéléologues Grenoblois du Club Alpin Français (SGCAF).

Dès le 26 octobre de la même année, il est établi, grâce à la coloration des eaux du gouffre, que celui-ci est en correspondance avec les cuves de Sassenage, situées plusieurs kilomètres à l'est et à plus de mille mètres en contrebas.

Durant l'été 1954, puis à l'automne, les explorations atteignent la cote −903 m.

En 1955, une expédition de 218 heures descend à la cote de −985 mètres. Elle s'arrête au puits de l'Ouragan avec vue sur la fameuse cote des −1 000 m.

Une organisation de type himalayen, après un temps passé sous terre de 380 heures pour l'équipe de pointe, permet en 1956 d'atteindre le premier siphon à −1 122 m. En 1963, un plongeur anglais franchit ce siphon.

La renommée du gouffre vient du fait qu'il fût le premier au monde à atteindre la profondeur de 1 000 mètres. De 1954 à 1963, il a été le gouffre le plus profond du monde.

 

Tu as sorti la poubelle ?

Le Gouffre Berger fut exploré par de nombreuses expéditions dans les années 1950 et 1960, avec d’importants moyens humains et matériels. On peut comparer ces explorations aux expéditions himalayennes pour gravir les « 8 000 ». A cette époque, la protection de l’environnement n’était pas une préoccupation quotidienne ; l’abandon de déchets et de matériels dans le milieu naturel (mer, montagne…) était une pratique courante.

Malheureusement les déchets appelant les déchets, les expéditions des années 70 et 80 ont continué à alimenter les poubelles historiques. Tant et si bien qu’aujourd’hui nous héritons de plusieurs tonnes de déchets disséminés dans l’ensemble de la cavité, qu’il faut dorénavant évacuer.

C’est donc dans ce cadre que depuis 6 ans le rassemblement Berger est organisé. Il permet d’allier l’utile à l’agréable en offrant aux participants la possibilité d’explorer ce gouffre majeur tout en œuvrant à sa dépollution.

Cette année près de 500 Kg de déchets évacués (boites de conserves, plastiques, batteries…) ont pris le chemin de la déchetterie locale. Une goutte d’eau me direz-vous et bien non puisqu’aujourd’hui de l’entrée jusqu’à -500 mètres il ne reste plus beaucoup de déchets. Alors espérons que d’ici 10 ans…

François Be.







CLUB ALPIN FRANCAIS DIJON
5 RUE CAPORAL BROISSANT
21000  DIJON
Contactez-nous
Tél. 03 80 43 86 02

Lien Facebook

image Plus d'infos
Agenda