Carnet de route

« Miroir, miroir, dis moi quelle est la plus belle...

Le 07/07/2018 par Jérémie

« Difficile de faire un choix tant toutes ces lignes attirent l'oeil, tant ce beau calcaire blanc appelle à la grimpe. Cette face lisse toute entière semble un hymne à l'escalade...

Le programme d'aujourd'hui : 500m d'escalade dans le Vaudois Suisse. Coupée à la serpe dans une immense muraille calcaire, le "miroir" est une dalle impressionnante de plusieurs centaines de mètres de haut et de large, presque entièrement uniforme, sillonnée de nombreuses fissures tantôt ouvertes et fracturées, tantôt étroites et lisses. Dans les premières on avance vite, l'orientation positive aidant à la confiance dans les appuis on aurait presque envie de courir tant ces lignes sont évidentes et grisantes ; dans les secondes on s'exercera aux techniques de dülfer mais aussi parfois de coincements (prélude à une future sortie dans le Grand Ouest américain ?).

11 cafistes dijonnais perdus dans cet océan de caillou ! Souvent, en tournant la tête on aperçoit les cordées voisines, le leader regardant vers le haut, main en visière sur le front, tel un pionnier des temps anciens (il cherche le prochain point, il aurait dû prendre des jumelles...). A d'autres moments on est seuls au milieu de cette dalle qui s'étend sans limite de tous les côtés. C'est alors une sensation unique que de prendre conscience de la particularité de l'endroit. Sur le miroir à proprement parler, l'orientation de la pente est quasiment constante, nulle rupture ou vire franche, nul dièdre, pas le moindre bloc de pierre venant contrarier l'uniformité du rocher. Seules de nombreuses fissures entrecroisées viennent lézarder la falaise et permettre son ascension.

On pourrait presque croire que tout cela est bien monotone, passée une dizaine de longueurs. Ce serait oublier que les Frères Rémy sont ici à l'oeuvre, et que les gaillards avaient les tripes bien accrochées. Sous-entendu : nul besoin de partir avec les 12 dégaines standards dans ces longueurs, la plupart du temps 4 ou 5 suffiront... L'exercice de l'escalade "à la suisse" est ainsi autant une histoire de pose de pieds que de sens de l'itinéraire, il faut ouvrir les yeux, trouver la ligne, et deviner par où ça passe ! Quelques coinceurs au baudrier pourront aider à se rassurer ou au besoin à rejoindre une autre voie si on perd le fil... (rip papageno)

Pour ceux qui auront choisi les voies les plus à droites, la sortie se fait sur le Cheval Blanc, une tour (pour le coup) bien verticale, perchée au dessus du miroir. De deux à quatre longueurs viennent alors offrir un final d'envergure à ces ascensions, comme une cerise sur le gâteau. On y retrouve le contact avec la verticalité, presque déroutante après tant de positif, et qui nous rappelle que l'escalade ça peut aussi être une histoire de bras !

La descente est aussi l'occasion de profiter de la montagne en ce début d'été. Mille couleurs chatoyantes, centaurées, gentianes, orchidées, trolles, raiponces, et bien d'autres, viennent attirer le regard. Des eaux glacées coulent des névés et jaillissent de la roche, scintillant au fond des ravins. De rares abeilles solitaires troublent délicatement le silence des hauteurs. Et tout autour, majestueuses, des murailles de rocs encore drapées de neige complètent ce tableau déjà bien sympathique.

Un petit clin d'oeil aussi aux ardéchois qui nous ont rejoint le samedi soir avec leur produits locaux (houmous, bières).

Tout ça était bien sympa et bien sûr à refaire ! On pensera juste à oublier le GPS pour l'approche en voiture, plus fort pour repérer les raccourcis champêtres avec découverte de la faune et de la flore du coin, que pour trouver une route ou "ça passe" avec le minibus. On ré-invitera par contre notre ancien secrétaire pour grimper en tête (26 longueurs !!). On envisagera enfin d'apprendre à manier un parapente pour préserver ses genoux à la descente et arriver plus tôt pour préparer à manger pour les grimpeurs affamés et impatients (Pascal ne t'inquiète pas je ne citerai pas de nom...).

 

Voies parcourues :
Papageno
Le Bal des Mutants
La Directe
Zyogofolis
Inferno
Lyre

Projets pour la prochaine fois :
Les Tchôtrons, Mamba, Psycho, et autres...!







CLUB ALPIN FRANCAIS DIJON
5 RUE CAPORAL BROISSANT
21000  DIJON
Contactez-nous
Tél. 03 80 43 86 02
Agenda