Carnet de route

Quelle belle première sortie

Le 09/01/2022 par LACHIA Francine

Le premier bus de la saison, destination La Célestine
La tempête a fait rage toute la nuit. Pluie, vent.
Certains l’ont subi sur les chemins de la Rand Oignon, ce samedi soir, dans la boue de la Combe à la Serpent !
Mais courage… Debout à 5 h 30… On y va. Il ne pleut plus. Le car est là. 7 h, c’est le départ.
On découvre les premières traces de neige au-dessus de Poligny. Peu à peu, la couche de neige s’épaissit. La chaussée est toute blanche, le chauffeur assure. Comme on est bien dans ce bus…
« Arrivée dans 20 minutes, préparez-vous » annonce Hervé.
La porte s’ouvre et on débarque dans un autre monde. 40 centimètres de neige poudreuse recouvre tout. Que c’est beau !… Pas de vent, ni de pluie, il ne neige plus.
Rapidement équipé, notre petit groupe s’engage dans la forêt sur le secteur du Pré Poncet et de la Jaique.

Nous traçons notre passage entre les épicéas. C’est difficile, mais quel bonheur d’ouvrir une trace dans cet univers vierge : Aucune empreinte, aucune trace d’humain.
Le spectacle de cette nature figée, au repos sous cette majestueuse couverture blanche nous émerveille.
Nous nous relayons pour faire la trace… Hervé nous pilote : « Peut-être à droite, ou tout droit, vu …, » Quel charme de faire son propre chemin !
On s’enfonce jusqu’au genou, on s’amuse à passer sous les branches qui ploient sous la neige.
Le ciel a tenté de nous montrer un peu de bleu, de lumière puis une chute de neige s’est installée durablement, toute fine.
Silence ponctué par les bavardages joyeux de la petite troupe.
Nous commençons à chercher un abri pour le pique-nique...Rien...Et merveille, des épicéas nous accueillent sous leurs branches alourdies de neige . Belle salle à manger. Pause vite abrégée par le froid . C’est reparti. On serpente entre clairières et forêts…
Panneaux « Chalet brûlé - Parcours de repli » vus 1 fois, 2 fois, 3 fois ??? Un esprit malin s’amuse-t-il à les déplacer ? Ou le GPS deviendrait-il malicieux ?
Il va falloir penser au retour. Nous nous engageons dans un secteur sauvage, compliqué : trous, troncs à enjamber, des kilos de neige à soulever...l’heure tourne, on fatigue.

Nous rejoignons la piste raquettes classique qui a tété tracée. Une descente rapide nous amène au bus à 16 h 15. Dans les temps !
Puis ce fut un vrai bonheur de se laisser conduire dans ce car confortable, au chaud, la tête pleine d’image.

Merci au chauffeur, à l’encadrement, au CAF de nous avoir permis de passer une aussi belle journée.







CLUB ALPIN FRANCAIS DIJON
5 RUE CAPORAL BROISSANT
21000  DIJON
Contactez-nous
Tél. 03 80 43 86 02
Permanences :
Mardi, jeudi : 15h00 à 19h30
Agenda